Écrit par Émilie SCOTTI
Publié le 12 avril 2018

Protéines laitières, des ingrédients pour lutter contre la sarcopénie

La sarcopénie désigne la diminution progressive de la masse musculaire liée à l’âge. Avec le vieillissement de la population, la prévention de la sarcopénie est parmi les stratégies efficaces pour le maintien de l’autonomie et la santé des personnes âgées. Les protéines du lait et du lactosérum jouent un rôle important dans cette prévention.

Sommaire :


La définition et les causes de la sarcopénie

La sarcopénie désigne la diminution progressive progressive de la force et de la masse musculaire squelettique liée au vieillissement.

Quels chiffres explicatifs :

  • On perd environ 50% de sa masse musculaire entre 20 et 80 ans.
  • La prévalence de la sarcopénie est de l’ordre de 25% avant l’âge de 70 ans et de plus de 50% après 80 ans.
  • Cette diminution musculaire est aggravée par la sédentarité mais aussi par la dénutrition qui toucherait environ 10% des personnes âgées vivant à domicile, et de 30 à 60% de celles vivant en institution.

La sarcopénie et la dénutrition contribuent à une diminution de la force musculaire, favorisent les troubles de l’équilibre, et participent ainsi à majorer le risque de chute chez la personne atteinte.

Plus précisément, l’apparition de la sarcopénie correspond à un déséquilibre entre la protéolyse (la dégradation des protéines) et la protéosynthèse (synthèse des protéines).

Voilà pourquoi il est particulièrement important d’agir sur l’optimisation des apports nutritionnels et d’efficacité biologique des protéines alimentaires tout au long de la vie.

nutrition senior protéines

 

Le rôle des interventions nutritionnelles dans la prévention de la sarcopénie

Le maintien d’un exercice physique régulier et divers facteurs nutritionnels (protéines, leucine, glutamine, citrulline, vitamine D, acides gras omégas 3) jouent un rôle majeur dans la prévention de la sarcopénie.

Les apports quotidiens recommandés en protéines chez la personne âgée sont de l’ordre de 1 à 1.2 g / kg de poids corporel / jour. Or, 15 à 20% des apports énergétiques totaux doivent être apportés par les protéines. La quantité, la qualité et les modalités de prise des protéines sont des paramètres importants à considérer pour optimiser l’efficacité des protéines alimentaires, notamment chez le sujet âgé, dont les capacités digestives sont modifiées par rapport au sujet jeune.

Les protéines laitières jouent un rôle clé dans la prévention de la sarcopénie, de par leur teneur relativement élevée en leucine. Cet acide aminé essentiel, à chaîne ramifiée, est en effet particulièrement important pour :

  • La régularisation du renouvellement des protéines au cours du vieillissement ;
  • Le maintien de la masse musculaire.

Par ailleurs, une supplémentation en protéines de lactosérum a été aussi associée à une amélioration significative de la force musculaire. Des études récentes montrent que la quantité de protéines ingérée à chaque repas influence l’efficacité des protéines :

  • Ingérer 25-30 g de protéines à chaque repas maximiserait l’efficacité biologique des protéines pour la synthèse musculaire.
La supplémentation avec des repas fortifiés présentent donc un intérêt particulier pour la prévention de la sarcopénie. Une autre étude clinique réalisée sur 60 sujets âgés atteints de la sarcopénie a montré qu’une supplémentation nutritionnelle pendant 6 mois en protéines de lactosérum, vitamine D et vitamine E, augmentait significativement la masse et la force musculaire et les marqueurs sanguins de la synthèse protéique.

Chez les personnes âgées, une augmentation significative de la quantité d’acides aminés dans le plasma est nécessaire pour stimuler la synthèse des protéines musculaires et inhiber la protéolyse.

À lire également : les bienfaits de la lactoferrine en nutrition infantile.

 

Les avantages nutritionnels des protéines laitières en tant que supplémentations protéiques pour la nutrition senior

sarcopénie et protéines laitières

Influence de la composition en acides aminés essentiels et de la digestibilité des protéines laitières sur la synthèse protéique

La qualité des protéines alimentaires influencent l’efficacité de la synthèse musculaire. En effet, la digestibilité et la composition en acides aminés essentiels des protéines alimentairesinfluencent leur efficacité pour la synthèse musculaire.

Plusieurs études ont montré qu’il était possible de favoriser la synthèse protéique musculaire lorsque la prise alimentaire se traduisait par l’apparition d’un pic rapide et intense de certains acides aminés (leucine notamment) dans la circulation sanguine. L’apparition des acides aminés dans le sang est fonction de la digestibilité des protéines, de la matrice alimentaire et du temps passé dans l’estomac. Ainsi, la texture et le type de matrice (solide ou liquide) influence la digestibilité des protéines alimentaires.

Or, les protéines laitières possèdent une excellente digestibilité. En effet, la DIAAS (digestible indispensable amino acid score) des protéines laitières est parmi les plus élevées.

Par ailleurs, la DIAAS informe sur la quantité d’acides aminés essentiels livrés à l’organisme, par gramme de protéines ingérées. Or, la vitesse de digestion des caséines et des protéines du lactosérum diffèrent :

  • Les caséines coagulent dans l’estomac, et leur digestion est plus tente.
  • Les protéines de lactosérum sont digérées plus rapidement et induisent un pic d’apparition des acides aminés dans le sang, accompagné d’une phase rapide et aiguë de synthèse protéique musculaire.

Ratio acides aminés essentiels / calories

La notion de ratio Acides aminés essentiels / calories est également un paramètre à considérer.

Les protéines alimentaires de haute qualité biologique, comme les protéines laitières, présentent un avantage, puisqu’elles apportent une quantité d’acides aminés essentiels importante avec moins de Calories, comparés aux protéines de plus faibles qualités biologiques.

La présence d’acides aminés essentiels, notamment la leucine, est importante pour la stimulation de la synthèse et l’inhibition de la dégradation musculaire. La leucine joue par exemple un rôle important dans la stimulation de la voie dite mTOR, qui régule la prolifération cellulaire et la synthèse protéique.

Or, les protéines du lait et du lactosérum, contiennent des quantités importantes d’acides aminés essentiels, dont la leucine.

En conclusion, les protéines laitières, de par leurs caractéristiques de composition et leur digestibilité présentent donc une solution adaptée d’enrichissement nutritionnelles pour la prévention et le traitement de la sarcopénie.

 

Les solutions proposées par Armor Protéines

apports protéiques senior

Alliant le savoir-faire technologique et la maîtrise de données scientifiques récentes, Armor Protéines propose une gamme d’ingrédients laitiers, naturels et clean label, pour les enrichissements nutritionnels des matrices alimentaires.

En parallèle de leurs avantages nutritionnels, ces ingrédients offrent des propriétés texturantes intéressantes. Elles permettent d’optimiser le goût et l’acceptabilité des produits et des matrices alimentaires divers et variés, solides et liquides.

Leurs excellentes solubilité et dispercibilité offrent une large gamme d’applications possibles dans des matrices différentes :

  • Barre,
  • Plats mixés,
  • Desserts lactés,
  • Spread/tartinable,
  • Boissons.

Découvrir les ingrédients laitiers fonctionnels Armor Protéines →


Références :

Agarwal S et al, Innovative uses of milk protein concentrates in product development. J Food Sci. 2015 Mar;80 Suppl 1:A23-9.

Burton LA et al, Optimal management of sarcopenia. Clin Interv Aging, 5: 217-228.

Dideriksen KJ, Reitelseder S, Petersen SG, Hjort M, Helmark IC, Kjaer Met alStimulation of muscle protein synthesis by whey and caseinate ingestion after resistance exercise in elderly individuals.Scand J Med Sci Sports21: e372-383.

Douglas & al, Dietary protein recommendations and the prevention of sarcopenia, Curr Opin Clin Nutr Metab Care. 2009 January ; 12(1): 86–90.

EFSA – Scientific Opinion on Dietary Reference Values for protein, EFSA NDA Panel on Dietetic Products, Nutrition and Allergies (NDA) – EFSA Journal 2012;10(2):2557[66 pp.]. doi:10.2903/j.efsa.2012.2557.

Fengna L, Yin Y, Tan B, Kong X, Wu G. Leucine nutrition in animals and humans: mTOR signaling and beyond. Amino Acids. 2011;41(5):1185-1193

Hidekatsu Yanain , Nutrition for Sarcopenia, J Clin Med Res. 2015 Dec; 7(12): 926–931.

Katsanos CS, Kobayashi H, Sheffield-Moore M, Aarsland A, Wolfe RR (2006). A high proportion of leucine is required for optimal stimulation of the rate of muscle protein synthesis by essential amino acids in the elderly.Am J Physiol Endocrinol Metab291: E381-387.

Lonnie et al, Protein for Life: Review of Optimal Protein Intake, Sustainable Dietary Sources and the Effect on Appetite in Ageing Adults, Nutrients 2018, 10, 360

Magne H et al, Contrarily to whey and high protein diets, dietary free leucine supplementation cannot reverse the lack of recovery of muscle mass after prolonged immobilization during ageing. J Physiol. 2012 Apr 15;590(8):2035-49.

Morley JE et al, Prevalence, incidence, and clinical impact of sarcopenia: facts, numbers, and epidemiology-update J Cachexia Sarcopenia Muscle 2014.5: 253-259.

Volpi E et al, Essential amino acids are primarily responsible for the amino acid stimulation of muscle protein anabolism in healthy elderly adults. 2003, Am J Clin Nutr78: 250-258.

Yacong & al, A high whey protein, vitamin D and E supplement preserves muscle mass, strength, and quality of life in sarcopenic older adults: A double-blind randomized controlled trial, Clin Nutr. 2018 Jan 9.

Zanandrea V et al, Interventions against sarcopenia in older persons. Curr Pharm Des. 2014;20(38):5983-6006.


Émilie SCOTTI

À Propos de Émilie SCOTTI

Emilie est Chef de Groupe Marketing au sein d'ARMOR PROTEINES. Elle assure la coordination des projets autour des produits et met en oeuvre la communication de marque. Depuis quelques années, elle s'est passionnée pour le digital qu'elle déploie au sein d'ARMOR PROTEINES.