Écrit par Aurélien DUBOIS
Publié le 13 mars 2018

Calcium laitier : apports nutritionnels en agroalimentaire [Dossier]

Le calcium est l'un des principaux minéraux contenu dans le lait. Il est recommandé dans la formulation nutritionnelle, spécifiquement la fortification en calcium dans les produits laitiers ainsi qu’en biscuiterie et crème glacée. Dans ce dossier, découvrez les éléments clés à connaître sur le calcium et ses spécificités en nutrition (infantile, senior, grossesse...).

Sommaire :

1 - Qu'est-ce que le calcium et à quoi sert-il ?

2 - D'où vient le calcium et comment est-il absorbé ?

3 - Que se passe-t-il lorsque l’on manque de calcium ?

4. Consommations et recommandations sur le calcium

5. Intérêt du calcium laitier dans la couverture des besoins journaliers

6. Ingrédients laitiers d’Armor protéines : Concentrés de calcium et d’autres minéraux naturellement présents dans le lait

7. Liste des allégations de santé autorisées en Europe sur le calcium

 


1 - Qu’est-ce que le calcium et à quoi sert-il ?

Le calcium est un minéral (Ca2+) indispensable à l’organisme. C’est un élément clé pour l’édification du squelette et le maintien du capital osseux tout au long de la vie : 99 % du calcium corporel sont contenus dans les os essentiellement et les dents. Le 1 % de calcium restant joue un rôle essentiel dans de nombreuses fonctions vitales :

  • coagulation du sang,
  • activité musculaire et cardiaque,
  • pression artérielle,
  • transmission de l’influx nerveux au muscle,
  • fonctionnement de nombreuses enzymes etc…

Le taux de calcium dans le sang (calcémie) doit rester constant. Or, chaque jour du calcium est éliminé (urines, selles, sueur…). Si les apports de calcium sont insuffisants, l’organisme sera en carence de calcium et puisera dans la réserve que constituent les os pour maintenir la calcémie et assurer ses fonctions vitales, D’où l’importance d’une consommation suffisante et régulière de calcium.

 

2. D’où vient le calcium et comment est-il absorbé ?

Origine du calcium

 

Lieux et facteurs de régulation de l'absorption du calcium

L’organisme ne synthétise pas de calcium, il doit être apporté par l’alimentation. Le calcium alimentaire est essentiellement absorbé dans le premier tiers de l’intestin grêle (duodénum et jéjunum par transport actif), et de façon moindre au niveau de l’iléon (transport passif).

Différents facteurs régulent l’absorption intestinale du calcium. Ils sont fonction de l’individu lui-même et de l’aliment qui l’apporte. La forme du calcium, mais aussi les autres constituants de l’aliment, jouent un rôle. Sur ce dernier point, par exemple :

  • La vitamine D augmente l’absorption du calcium,
  • Les phytates, les oxalates, le phosphore en excès l’inhibent.

 

Absorbabilité et biodisponibilité du calcium

Par définition, l’absorbabilité du calcium est le pourcentage de calcium présent dans l'aliment réellement absorbé par l'organisme. Ce taux est donc variable d’un aliment à l’autre :

  • environ 35 à 40 % pour le lait et le fromage ;
  • 5 % pour les épinards ;
  • 45 à 55 % pour le chou vert ;
  • 32 % pour les eaux minérales calciques

La quantité de calcium absorbée dépendra donc de la teneur en calcium d'un aliment ingéré et de son absorbabilité.

Absorption du calcium

La notion de biodisponibilité du calcium, c’est-à-dire la part du calcium qui est effectivement utilisé par l’organisme, est également importante. Le calcium laitier est particulièrement biodisponible pour les os. L’absorption simultanée de calcium et de phosphore dans un rapport entre 0,5 et 2 favorise l’efficacité de la rétention osseuse du calcium.

À savoir : la capacité à absorber le calcium diminue avec l’âge et augmente dans certains états physiologiques (grossesse, adolescence…). C’est pourquoi, il faut considérer les apports recommandés pour chaque tranche d’âge de la population et chaque état physiologique.

En savoir plus : Nutrition senior : quels besoins spécifiques en calcium ?

 

3. Que se passe-t-il lorsque l’on manque de calcium ?

Les conséquences sont variables selon les moments de la vie :

  • Chez l’enfant, on peut craindre une moins bonne croissance osseuse et dans les cas extrêmes le rachitisme.
  • À l’adolescence, un manque de calcium donnera des os moins solides, un capital minéral osseux* plus faible conduisant plus tard, à l’âge adulte, à un risque accru d’ostéoporose et donc une moindre résistance aux fractures. L'ostéoropose est une affection du squelette, dont les signes caractéristiques sont une réduction de la masse osseuse et des modifications de la structure de l'os, qui devient poreux. Pour cette raison, les os s'affaiblissent et se fracturent plus facilement.
  • Chez la femme enceinte et celle qui allaite, les déficiences peuvent avoir des conséquences chez la mère : hypertension gravidique, problèmes à l’accouchement…. Le nouveau-né « pompera » le calcium osseux de sa mère si elle n’en consomme pas assez.
  • Chez la personne âgée, le manque de calcium risque d’accélérer la perte osseuse et donc sa fragilité.

*contenu minéral osseux maximal atteint à l'âge adule.

 

4. Consommations et recommandations sur le calcium

Apport recommandé en calcium

 

Apports en calcium recommandés

Récemment, l’autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) a donné des recommandations européennes sur les apports en calcium :

  • 450 mg pour les 1-3 ans ;
  • 800 mg pour les 4-10 ans ;
  • 1150 mg pour les 11-17 ans ;
  • 1000 mg pour les 18-24 ans ;
  • 950 mg pour les plus de 25 ans.

Ces données sont à ne pas confondre avec les AJR (apports journaliers recommandés) destinés à l’étiquetage (800 mg/j pour le calcium).

 

En France, les apports de calcium moyens sont insuffisants

En France, l’étude CCAF (Comportement et Consommation Alimentaire en France) 2013 montre des apports de calcium globalement insuffisants chez bon nombre de Français et surtout chez les femmes. Entre 15 et 18 ans, les garçons ont des apports moyens de 1 053 mg/jour, et les filles de 828 mg.

L’inadéquation entre les recommandations et la consommation réelle de calcium a de fortes conséquences sur la couverture du Besoin Nutritionnel Moyen en calcium (BNM)*. En moyenne 30 % des adultes et 41 % des enfants ne couvrent pas leur BNM. Une situation particulièrement préoccupante en nutrition infantile, pendant l’enfance et l’adolescence, périodes critiques pour la croissance du squelette et la mise en place d’un bon capital osseux.

 

senior-nutrition

En nutrition senior, les personnes âgées sont également à risque du fait de leurs besoins accrus et de l’augmentation du risque osseux lié à l’âge. En moyenne 30 % des 55-64 ans et 49 % des plus âgés ne couvrent pas leur BNM. En raison de besoins calciques plus importants, les femmes de 55-64 ans sont plus nombreuses que les hommes du même âge à ne pas couvrir leur BNM (42 % des femmes contre 17 % des hommes).

Ces données mettent en évidence l’importance de surveillance des apports calciques chez les enfants, les adolescents et les personnes âgées.

 

5. Intérêt du calcium laitier dans la couverture des besoins journaliers et pour la santé

Le calcium laitier bénéficie de trois avantages majeurs :

  • il est bien absorbé
  • il est biodisponible
  • la plupart des produits laitiers en contiennent des quantités importantes

De plus, l’interaction du calcium laitier avec les autres constituants du lait (protéines, minéraux etc.) lui confère des effets santé spécifiques. Pour couvrir les besoins en calcium, les nutritionnistes et les autorités de santé (PNNS) recommandent 3 produits laitiers par jour (+1 au goûter chez les enfants et les ados). Dans certains cas, des produits enrichis en calcium laitier, présentent également un intérêt particulier pour la couverture des besoins calciques des populations.

Senior Nutrition

6. Ingrédients laitiers d’Armor protéines : Concentrés de calcium et d’autres minéraux naturellement présents dans le lait

Armor protéines propose aux industriels en agroalimentaire une gamme d’ingrédients laitiers, clean label et naturels, pour les applications d’enrichissement en calcium.

Ces ingrédients laitiers, spécifiquement développés et étudiés, s’intègrent parfaitement dans différents types de matrices alimentaires (domaines d'applications : barres, boissons, plats mixés, desserts, spread…). Ils assurent une mise en œuvre technologique optimale (solubilité, taille de particules, ratio calcium/phosphore, biodisponibilité …).

Découvrez alors la gamme de minéraux et de bio-composants issus du lait fournis par Armor Protéines : calcium laitier, lactoferrine...

 

7. Liste des allégations de santé autorisées en Europe sur le calcium

Capital osseux : allégations sur le calcium

Les produits répondant aux conditions d’utilisation des allégations pourront communiquer sur les axes santé sont listés ci-dessous, avec pour cible, les enfants, les adultes et les personnes âgées :

  • Calcium contributes to normal blood clotting
  • Calcium contributes to normal energy-yielding metabolism
  • Calcium contributes to normal muscle function
  • Calcium contributes to normal neurotransmission
  • Calcium contributes to the normal function of digestive enzymes
  • Calcium has a role in the process of cell division and specialization
  • Calcium is needed for the maintenance of normal bones teeth
  • Calcium helps to reduce the loss of bone mineral in post-menopausal women. Low bone mineral density is a risk factor for osteoporotic bone fractures
  • Calcium and vitamin D help to reduce the loss of bone mineral in post-menopausal women. Low bone mineral density is a risk factor for osteoporotic bone fractures
  • Calcium is needed for normal growth and development of bone in children
  • Calcium and vitamin D are needed for normal growth and development of bone in children

 

Pour plus d'information, n'hésitez pas à contacter nos équipes. Armor Protéines est riche d'un savoir-faire en ingrédients laitiers destinés à la nutrition et à l'agroalimentaire. Nous produisons des contenus destinés à renseigner les industriels ou distributeurs, et proposons une gamme d'ingrédients fonctionnels laitiers de qualité.

 

Intéressé(e) par d'autres insights conso et nutrition ?

Téléchargez cette infographie dont les données ont été recueillies par Innova :

Tendances alimentaires 2018


Références :

-Pu F, Chen N, Xue S – Calcium intake, calcium homeostasis and health – Food Science and Human Wellness 2016 ; 5 : 8-16

-Question sur Produits laitiers et le calcium, jan-fév 2017

-Scientific Opinion on Dietary Reference Values for calcium – EFSA Journal 2015;13(5):4101 [82 pp.].

-EU Register on nutrition and health claims,

- EU Register of nutrition and health claims made on foods

Mots clé : calcium laitier, biodisponibilité, santé osseuse, minéraux du lait, ratio calcium/phosphore, EFSA, recommandations


Aurélien DUBOIS

À Propos de Aurélien DUBOIS

Aurélien est Responsable de l'Application Produits chez ARMOR PROTEINES. Avec son équipe, il est toujours à votre écoute pour assurer un support technique sur-mesure à l'international.