Écrit par Lara AUGUIN
Publié le 12 février 2021

Quelles sont les nouveautés sur le marché chinois ?

L’année 2020 a été marquée par une crise sans précédents ce qui a forcément impacté les habitudes des consommateurs. Le marché chinois en est l’exemple type avec un réel changement des mentalités remarqué et de nouvelles façons de consommer.

Dans quel état d’esprit sont les consommateurs chinois en 2021 ?

Après une année 2020 particulièrement perturbée par la pandémie à l’échelle mondiale, les inquiétudes des consommateurs chinois concernant la sécurité alimentaire et le bien-être n’ont cessées de croître. La population chinoise est plus attentive à sa santé et à sa protection mais également à sa vie privée. Selon une étude réalisée par l’agence Mintel, on estime qu’en 2020 les consommateurs chinois ont eu majoritairement tendance à adopter un mode de vie plus sain et à gagner confiance en eux.

En ce début d’année, les attitudes des consommateurs sont évidemment toujours étroitement liées à l’évolution de la crise : lorsque les nouveaux cas augmentent, la population devient plus vigilante et à tendance à réduire ses activités de plein air. Mais selon l’étude Mintel, cela va au-delà de la protection face au virus. Dans un contexte plus large, les consommateurs chinois ont pris conscience plus que jamais de la situation environnementale et de la pollution ambiante en Chine. Ils cherchent toujours à être rassurés en matière de sécurité alimentaire et de protection, ce qui montre l’importance du rôle des acteurs de l’agroalimentaire.

Quelles sont les nouvelles habitudes de consommation chinoises ?

Depuis quelques années les consommateurs chinois sont de plus en plus nombreux à se tourner vers les produits laitiers. Ce sont des produits qui étaient très peu consommés auparavant au profit des équivalents végétaux, notamment de boissons à base de soja. Aujourd’hui, ils s’intéressent à la provenance de ces produits et s’orientent vers un régime alimentaire plus locavore. Ils sont prêts à payer plus cher pour avoir accès à des produits laitiers locaux, notamment dans le souci de soutenir l’économie nationale et dans le but de protéger l’environnement. D’ailleurs, Mintel estime que 52% des consommateurs de yaourt en Chine préfèrent acheter un yaourt produit selon les méthodes de transformation traditionnelles chinoises. Les petits fabricants comme les grands groupes peuvent trouver un avantage à affirmer leur soutien aux fournisseurs locaux (y compris aux agriculteurs) et ont tout intérêt à être transparent sur la provenance de leurs produits.

Une autre tendance remarquée sur le marché chinois est l’émergence de start-up qui bousculent le secteur alimentaire avec un tout nouveau model de vente. En effet certaines entreprises montantes ont profité de la pandémie en réinventant complètement le processus d’achat et en l’orientant vers le commerce social (ou commerce connecté). Ces marques dites de rupture axent leur modèle commercial sur l’engagement via les médias sociaux, l’expérience utilisateur et l’achat en ligne. Un modèle de vente déjà très répandu en Chine mais jusqu’ici pas dans le secteur de l’agroalimentaire. Ces marques sont à la recherche de « viralité » : l’idée étant de donner envie aux consommateurs de tester leurs produits avec des contenus attrayants, de nouvelles caractéristiques de goûts et un packaging innovant. Selon une étude réalisée par Mintel, 53% des consommateurs chinois ont acheté des produits alimentaires et des boissons par l'intermédiaire d'une plateforme de commerce social au cours des 12 derniers mois et 43% des consommateurs chinois pensent que des produits innovants les inciteraient à le partager sur les médias sociaux.

Nouilles instantanées

Sur l’année 2020 on a également pu assister à un nouvel engouement pour les plats préparés micro-ondables sur le marché chinois. Plus habitués aux plats instantanés et lyophilisés, la crise du Covid-19 a orienté les consommateurs chinois vers ce type de produits. En effet, les plats préparés micro-ondables sont plus pratiques et plus rapides à préparer, ce qui s’accorde bien avec la consommation de plats à domicile imposé par les différents confinements. Les plats préparés sont également plus nomades, ce qui permet de les consommer dans plus de lieux et à plus d’occasions. Ce format permet aussi de proposer une variété de plats plus importante avec des recettes qui n’étaient pas adaptées au modèle de plats instantanés comme les hot-pot ou même le riz et les nouilles dans un format emballé et stable en rayon. On pense également aux gammes de produits comme les pâtisseries, les boissons ou les produits laitiers. Ce format permet d’offrir aux consommateurs chinois des produits prêts à consommer et conservables à température ambiante. D’autant plus que ces derniers ont globalement une aversion pour les aliments et les boissons réfrigérées.

Cet article a été rédigé grâce à une étude réalisée par l’agence Mintel.

A PROPOS DE MINTEL

Mintel est l’agence leader mondial de l’intelligence de marché. Créé en 1972, Mintel définit et affine son expertise d’intelligence de marché pour déterminer les tendances prospectives sur les consommateurs, les marchés et l’analyse des lancements de nouveaux produits. Combinées aux recommandations de ses experts internationaux, ces données permettent de prendre les décisions stratégiques pour votre croissance.

Si vous souhaitez découvrir les services de notre partenaire Mintel, nous vous invitons à les contacter sur leur site internet : https://fr.mintel.com/contact

Agence Mintel


Lara AUGUIN

À Propos de Lara AUGUIN

Lara est experte en marketing digital pour la marque ARMOR PROTÉINES. Elle est passionnée par la rédaction web et le web-design, deux thématiques qu'elle déploie au sein d'Armor Protéines.